UNE RÉNOVATION DE LA POLITIQUE VACCINALE POUR RENFORCER LA CONFIANCE DES FRANÇAIS

 

Le 12 janvier 2016, Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a présenté un plan d’action pour la rénovation de la politique vaccinale. Un des objectifs est de renforcer la confiance des Français dans la vaccination, en répondant de façon transparente à leurs inquiétudes et préoccupations.

Ce plan s’appuie sur les 20 recommandations formulées par Sandrine HUREL, ancienne députée, chargée par le Premier ministre d’une mission sur la politique vaccinale.

Son élaboration a permis :

  • de poursuivre la réflexion lancée par l’avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) du 6 mars 2014, sur le principe de l’obligation vaccinale et la levée des obstacles financiers donnés à la vaccination, en évaluant leurs impacts organisationnels et financiers,
  • de réfléchir à la rénovation de la politique vaccinale dans les prochaines années, pour améliorer le taux d’adhésion des Français et des professionnels de santé à la vaccination.

Le rapport de Sandrine HUREL a confirmé que la vaccination reste un sujet sensible dans la société, nécessitant une large concertation avec l’ensemble des parties prenantes. C’est pourquoi un des axes du plan de rénovation de la politique vaccinale est d’intégrer pleinement les Français dans ce débat.

Le lancement d’une concertation citoyenne sur la vaccination répond au constat de la ministre : « La vaccination est un pilier de la politique de santé. Il ne s’agit pas simplement d’un sujet technique ou scientifique, mais d’un enjeu pour l’ensemble de la société, dont chacun doit pouvoir s’emparer. Si des Français peinent à s’y retrouver, c’est bien qu’il nous faut progresser. »

Ce débat a pour vocation de mieux comprendre les inquiétudes, peurs et critiques qui subsistent à l’égard de la vaccination, afin d’apporter les réponses adéquates. La stratégie choisie pour débattre dans les meilleures conditions s’inspire de celle de l’Institut national du cancer (INCa) qui a conduit une concertation citoyenne sur la question du dépistage organisé du cancer du sein. Les conférences citoyennes permettent en effet d’ouvrir le débat à tous les publics et d’associer chaque participant à l’élaboration de la décision.

L’objectif est donc de formuler des propositions concrètes, applicables par les pouvoirs publics, respectant l’intérêt de chacun et favorables à la santé de tous.

Pour cela, la concertation doit identifier les questions que se posent le grand public, les usagers, les parents, les professionnels de santé et chaque citoyen.


LES GRANDES ÉTAPES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


DOCUMENTATION


Retour à la page d’accueil